logologo

Des musées en version concentrée

Que vous soyez à la montagne ou au lac pour une randonnée, une baignade ou une glace, vous auriez tort de passer à côté des expositions que ces régions ont à proposer. Et si vous n’êtes pas encore parti, c’est le moment de consulter les horaires de trains.

Par Stéphane Genilloud

  • MUSÉE HR GIGER, À GRUYÈRES

    C’est un musée qu’on imaginerait trouver à Londres, New York ou sur Hollywood Boulevard, davantage que dans le bourg historique de Gruyères. Hans Ruedi Giger n’est-il pas l’un des artistes suisses les plus connus du XXe siècle ? Il s’est fait connaître des amateurs de rock, dans les années septante, en dessinant les pochettes de nombreux albums, dont le fameux Brain Salad Surgery, d’ELP, et a marqué à tout jamais l’univers de la science-fiction en concevant les décors et la créature d’Alien, il y a près de quarante ans. Cet univers, c’est ce qu’on retrouve au musée, ainsi qu’au bar Giger, en face, où l’on peut déguster une bière ou un café confortablement installé dans le mobilier « biomécanique » créé par l’artiste. Ses portes s’étant ouvertes il y a exactement vingt ans, le musée se doit de marquer dignement cet anniversaire. C’est ce qu’il entend faire le samedi 23 juin, en même temps que la fête médiévale de Gruyères, en proposant dans le jardin des grillades, du body painting, des spectacles de danse et des concerts.

    Musée HR Giger, Château St-Germain, 1663 Gruyères
    En été, ouvert tous les jours, de 10 h à 18 h (18 h 30 le week-end)
    Billet combiné à Fr. 19.- pour le musée Giger et le château de Gruyères
  • ESPACE BALLON, À CHÂTEAU-D’OEX

    Lorsqu’on rêve d’évasion, dans les Alpes, difficile de prendre la mer. C’est peut-être pour cela que les Suisses se sont fait une spécialité de prendre les airs. En grimpant en ballon jusqu’à 16 000 mètres en 1931, Auguste Piccard a été le premier à atteindre la stratosphère, tandis que son petit-fils Bertrand Piccard, accompagné de Brian Jones en 1999, a accompli le premier tour du monde en ballon sans escale. Pour en savoir davantage sur cet extraordinaire moyen de locomotion, c’est bien sûr à Château-d’OEx, mondialement connu pour le Festival international de ballons qui s’y tient en hiver, qu’il faut se rendre. Espace Ballon permet non seulement de découvrir l’aventure du ballon sous toutes ses coutures, mais propose aussi une exposition consacrée à la Gordon Bennett, la fameuse course de ballons dont la première édition partit de Paris en 1906. Cette année, c’est de Berne qu’elle s’élancera avec, parmi les favoris, l’équipe du Fribourg Freiburg Challenge, qui perpétue le succès des aérostiers helvétiques. En 2017, elle a remporté, « America’s Challenge », l’autre grande course de ballons, inscrivant au passage un nouveau record du monde en course.

    Espace Ballon, ch. des Ballons 2, 1660 Château-d’OEx
    Ouvert de 14 h à 17 h, du mardi au dimanche
    Exposition Gordon Bennett prolongée jusqu’au 31 mars 2019
    www.chateau-doex.ch/fr/P395/espace-ballon
  • 22 X 2 M2, AU MUSÉE DE MORAT

    Si vous avez arpenté les sentiers fribourgeois le 11 novembre dernier, vous avez peut-être remarqué une certaine effervescence photographique. Celle-ci, traduisant le dynamisme de cet art dans le canton, n’avait rien de fortuit : 22 photographes s’étaient en effet donné 24 heures pour effectuer simultanément, chacun de son côté, un travail inédit destiné à être exposé durant l’été au Musée de Morat. Là encore, la forme a été imposée puisque chacun n’a disposé que d’une surface de 2 m2 pour dévoiler ses clichés. Le visiteur peut ainsi percevoir les nuances de traitement entre des photographes laissés libres du choix de leur thème, mais confrontés à des conditions identiques. Surtout, il peut prendre le pouls d’une scène photographique fribourgeoise aussi dynamique qu’audacieuse. Avec les oeuvres de Corinne Aeberhard, Anne-Sophie Aeby, Nicolas Brodard, Maud Chablais, Julien Chavaillaz, Diane Deschenaux, Christophe Dutoit, Aldo Ellena, Charles Ellena, Luca Etter, Emmanuel Gavillet, Elise Heuberger, Christophe Maradan, Pierre- Yves Massot, Sandra Mumprecht, Joël Overney, Francesco Ragusa, Charly Rappo, Nicolas Repond, Romano Riedo, Mélanie Rouiller et Alain Wicht.

    Musée de Morat, Ryf 4, 3280 Morat, jusqu’au 7 octobre
    Ouvert du mardi au samedi de 14 h à 17 h, le dimanche de 10 h à 17 h
    www.museummurten.ch/fr
  • LE MUSÉE DES GRENOUILLES, À ESTAVAYER-LE-LAC

    Le Musée d’Estavayer-le-Lac cultive l’art du contre-pied. D’une part, l’objet qui raconte le plus d’histoire n’est pas exposé : c’est le musée lui-même. Acquis par Humbert le Bâtard en 1406, le bâtiment a servi tour à tour de résidence du seigneur d’Estavayer, d’école, de grenier et de service des contributions, avant d’être transformé en musée en 1927. D’autre part, avec sa façon quasi inchangée depuis près d’un siècle d’exposer les collections, il ouvre une fenêtre sur la façon de percevoir le passé à l’époque, comme une mise en abîme du musée et de sa fonction. Mais c’est surtout par ses fameuses grenouilles que le musée se distingue. OEuvre d’un ancien officier du Vatican, cette collection du XIXe siècle déploie une centaine de batraciens naturalisés dans des décors miniatures. Symboles de l’oisiveté et de la gourmandise, les grenouilles jouent aux cartes ou mangent des spaghetti, en caricature de cette nouvelle classe sociale, la petite bourgeoisie, qui émerge alors. Et si, finalement, c’était du présent que le musée voulait parler ?

    Musée d’Estavayer-le-Lac, rue du Musée 13, 1470 Estavayer-le-lac
    Ouvert du mardi au dimanche, de 13 h à 18 h
Google +

© 2018 St-Paul Holding SA

Site web: media f SA