logologo

Jacques Lüthy, premier derrière Stenmark

Propriétaire d’un magasin de ski à Charmey, l’ancien champion Jacques Lüthy partage ses coups de cœur.

Par Charly Veuthey

En 1980, à Lake Placid, Jacques Lüthy obtient la médaille de bronze aux Jeux olympiques, en spécial. Il est devancé par Phil Mahre et Ingemar Stenmark, médaillé d’or. Le skieur suédois aux 86 victoires domine le ski de la tête et des épaules durant cette période. Jacques Lüthy s’aligne dans les mêmes disciplines que le maître. Il devra se « contenter » de 4 deuxièmes places et de 4 troisièmes places en Coupe du monde. Il obtient six de ses huit podiums durant ses deux premières saisons, les meilleures, en 1979 et 1980 : dans quatre de ces six courses, c’est Stenmark qui gagne. Mais il faut bien se rendre compte que sur les 65 courses de Coupe du monde auxquelles il a participé, Jacques Lüthy a fini 43 fois parmi les 10 premiers. Ce Poulidor du ski est aujourd’hui propriétaire de Jacques Lüthy Sports, le magasin familial, au centre de Charmey.

Il a succédé à son père après avoir déjà fait son apprentissage sous ses ordres. Pour lui, aucun doute possible, « le but premier de cette station, en hiver, c’est que les gens puissent skier ». Il partage l’inquiétude de beaucoup de Charmeysans sur l’avenir des remontées mécaniques. Dans son magasin, en tout cas, il est prêt pour la saison d’hiver. « Charmey a beaucoup d’atouts avec ses très beaux hôtels, ses bains et son domaine skiable. Les visiteurs peuvent aussi découvrir la Chocolaterie de Broc et le Musée de Charmey. »

Remontées mécaniques de Charmey
www.charmey.ch – 026 927 55 20
  • NOUVEAUTÉ : SKI RAQUETTE

    Un nouveau ski, proche de la raquette par sa fixation, est proposé à Charmey.
    Il vient de la région d’Altaï, zone montagneuse comprise entre la Russie, la Chine, la Mongolie et le Kazakhstan.
    Là-bas, les paysans se déplacent avec ce genre de ski. Pourvu d’une peau de phoque incorporée dans la semelle, le ski-raquette permet de se balader dans une neige haute. Le ski glisse à la descente et le mouvement de la marche devient plus fluide. Pas besoin de souliers de ski. Une bonne paire de chaussures de marche ou des bottes d’hiver suffisent.

    www.charmey.ch/ski-raquettes
Google +

© 2017 St-Paul Holding SA

Site web: media f SA